Prix Littéraire de l'Imaginaire Booksphere - Édition 2023



Cora : la légende au lac des mille visages

Par Honorine Guichard

Le 10/11/2022 à 02:43

Criticsbook logo

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir changer de visage ? Dans Cora : la légende du lac aux milles visages c’est possible ! Sauf que ce n’est pas chose aisée.

Je suis assez mitigée face à cette lecture. D’un côté, c’était mignon, une petite lecture pour enfants. Je ne suis pas habituée à en lire mais c’était agréable, sans prise de tête. C’était aussi un court roman (105 pages contrairement aux 400 pages que j’ai l’habitude de lire). De l’autre, l’histoire ne m’a pas convaincue. On est littéralement sur la légende : sois bon et tu auras tout, sois mauvais et tu seras puni. Cette dichotomie est représentée par Cora et sa sœur Bella. Déjà rien que les prénoms veulent tout dire : Corazon = coeur, Belleza = Beauté. A partir de là, sans surprise, Cora est la gentille, défigurée par un accident, que tout le monde déteste/craint et qui se tue à la tâche. Bella est belle, acariâtre, tout le monde l’aime et elle est incapable de faire quoi que ce soit.

L’écriture de l’auteur, Jeremy Behm, est très agréable. Son choix d’insérer des mots en espagnol nous plongeait davantage dans l’univers mexicain. Univers qui est très bien décrit.

J’ai davantage préféré le passage où Cora est sous la montagne que tout le reste du livre que je trouvais stéréotypé au possible.